Mixage Fou

facebook twitter youtube contact

Accueil > français > concours de création sonore en 80 sec > boite à outils > Les formats audio en son 3D > Ambisonic > 5.3 - Manipulation de l’espace Ambisonic

5.3 - Manipulation de l’espace Ambisonic

Les gros avantages du signal Ambisonique sont multiples et ce dès l’ordre 1 :

- Le signal d’origine en 4 canaux peut être décodé en multiples formats : mono, stéréo, quatre, 5.1, 6.1, 7.1, etc …
- Il est possible de garder le signal d’origine et de le décoder même longtemps après la captation et ce de multiples fois et à chaque reprise de façon différente.
- Une fois un matriçage obtenu, par exemple en 5.1, il est possible d’en superposer un autre différent. Les microphones étant quasi coïncidents, il n’y a pas de décalage de phase. On peut donc superposer un deuxième dématricage type “canon“ pour aller chercher une zone particulière, un instrument ou une voix soliste.
- Le format B est une excellente formule pour archiver des signaux possiblement multicanaux avec seulement 4 pistes.
- Une captation Ambisonique remplace aisément des captations complexes à multi- microphones, plus volumineuses, couteuses et figées dès la captation, sans pouvoir modifier aisément les choix d’origine ou à prendre le risque de compromis très limites.

Il est tout à fait possible de capter en ordre 1 et par logiciel de faire un traitement en ordre 3.

Il existe de nombreux logiciels pour manipuler le signal d’origine afin d’enrichir la spatialisation, par exemple avec le logiciel Harpex. Avec celui-ci, il est possible d’accéder à une foule de dématricages variés, c’est là aussi d’une grande souplesse, cf sur le site Web.

Quelques exemples parmi d’autres : Surround Zone de chez Soundfield – Spat Revolution de chez Flux – Les produits de Noise Makers.

Plusieurs magnétophones intègrent maintenant un décodeur Ambisonique, parfois sommaire, afin de pouvoir faire un contrôle de la captation au casque avec une écoute stéréo.